Les plats cap-verdiens emblématiques

©Maria Cherevan
Légumes et marché du Cap vert

Les plats cap-verdiens à déguster pendant votre voyage !

Le Cap-Vert a su développer une agriculture adaptée au climat tropical et une cuisine inspirée par les différentes populations venues vivre sur l’archipel.

Des spécialités culinaires aux multiples influences

La gastronomie cap-verdienne garde l’empreinte de tous les peuples ayant vécu et continuant à habiter sur le territoire. Avec une base de haricots, de maïs et de poissons grillés, les plats typiques sont souvent inspirés des recettes et des produits portugais importés par les colons dès le XVe siècle. Mais ce n’est pas la seule référence culinaire.

Les Africains et en particulier les Sénégalais ont également transmis leurs connaissances en matière de gastronomie avec le mafé ou encore le cuscuz. Ce dernier est plutôt un plat réservé aux fêtes. Il est confectionné avec du maïs pilé cuit puis coupé en tranches. Il est servi recouvert de mélasse de canne à sucre, et peut être associé à du fromage de chèvre. Il se déguste avec une tasse de thé ou de café local.

Les différents plats cap-verdiens typiques

La gastronomie du Cap-Vert offre des plats assez consistants, qui associent souvent riz, légumes secs, pommes de terre, et céréales. Les repas sont allégés par des produits de la mer frais et des fruits tropicaux doux et juteux.

La cachupa est le plat cap-verdien national. Il s’agit d’un ragoût qui mijote pendant plusieurs heures. Il contient du maïs ainsi que des haricots noirs. Chaque cuisinier agrémente cette base, selon sa recette et en fonction des ingrédients qu’il a, avec des légumes, des poissons et/ou de la viande. Il y a donc autant de cachupas que de cuisiniers. Ce plat se mange aussi bien le midi que le soir, et ces restes peuvent également être servis au petit-déjeuner.

Le churrasco est un plat qui se retrouve régulièrement à la carte des restaurants du Cap-Vert. Il s’agit d’une viande grillée servie avec un accompagnement de légumes, de riz ou de frites.

Les poissons et les fruits de mer, qu’il s’agisse de mérou, de thon, de murène, de requin, de poulpe, ou de langouste, sont également au cœur de la cuisine cap-verdienne. Ils sont servis grillés, en ragoût, en soupe, ou encore sous forme de beignets (pastels).

Les fruits tropicaux sont mangés crus, sous la forme de flan à la noix de coco, ou en beignets pour les bananes.

Le flan au fromage de chèvre est le dessert typique du Cap-Vert. Il est fait avec le fromage fabriqué sur l’archipel.

Une nourriture à retrouver sur les étals des marchés

Quelle que soit l’île sur laquelle les visiteurs se trouvent, des marchés permanents ou occasionnels proposent des aliments locaux. Le marché de Santa Maria sur l’île de Sal, celui de Mindelo sur l’île de São Vicente, ou celui de Sucupira dans la capitale de Praia sur l’île de Santiago, ils offrent tous une large gamme de produits. Avec leurs poissons (thon, marlin, daurade, …) et leurs crustacés frais, leurs fruits tropicaux (bananes, noix de coco, papaye, mangue, …), leurs légumes (tomates, concombres, …) et leurs fromages de chèvre, ces étals aux couleurs éclatantes et odeurs alléchantes ouvrent l’appétit.

Nos suggestions de voyage