Musique du Cap Vert

©Johan10
Cesaria Evora

La musique cap-verdienne au cœur de la vie de l’archipel

Des vacances au Cap-Vert ne peuvent pas se terminer sans avoir entendu les musiques traditionnelles qui accompagnent la vie quotidienne des habitants de ce pays.

Les différents genres musicaux au Cap-Vert

La musique cap-verdienne est très variée du fait des différentes influences culturelles présentes dans l’archipel.

La morna est une musique typique du Cap-Vert. Apparue sur l’île de Boa Vista, elle se caractérise par des rythmes lents et langoureux. Popularisée par Fernando Quejas et Adriano Goncalves dit Bana, c’est la chanteuse Cesária Évora qui l’a fait connaître à l’étranger grâce à son titre Sodade.

La coldeira est un style musical issu de la morna mais avec un rythme plus accéléré qui permet de danser la kizomba. Parmi les morceaux connus, ceux de la chanteuse Suzanna Lubrano sont à écouter.

Le batuque est un chant, une danse et une musique aux origines africaines. Interdit pendant la colonisation portugaise, il a été réintégré dans la culture musicale et festive des Cap-Verdiens après l’indépendance de 1975.

Le funaná, comme le batuque, est une association de chant, de danse et de musique. Également interdit jusqu’à l’indépendance, le funaná et ses rythmes rapides sont parfaits pour des spectacles de danses lors des festivals et événements festifs des îles. Avec des artistes comme Tito Paris ou Mayra Curado Andrade, l’ambiance est assurée !

Les instruments de musique cap-verdiens

Quel que soit le style, les groupes de musique sont constitués de chanteurs et de musiciens jouant des instruments plus ou moins particuliers.

L’accordéon est souvent utilisé pour les morceaux de funaná.

Le cavaquinho est une petite guitare à 4 cordes d’origine portugaise, jouée notamment dans les mornas.

La cimboa est un instrument d’origine africaine constitué d’un manche relié à une calebasse ou à une noix de coco sur lequel une corde est tendue. Le musicien frotte cette corde avec un archet pour accompagner les danses de batuque.

Le bombolong est un tambour à fente venant du Sénégal que les musiciens frappent avec des bâtons.

Le ferrinho est une percussion comprenant une barre de métal frottée sur un autre objet métallique. Il rythme les morceaux de funaná.

Des festivals de musique cap-verdienne

Avec une culture musicale aussi présente, le Cap-Vert est une destination idéale pour profiter des nombreux festivals se déroulant sur toutes les îles de l’archipel.

En août, il ne faut pas passer à côté du festival de Baia das Gatas qui se déroule sur la plage du même nom sur l’île de São Vicente. Créé en 1984, il accueillait initialement des artistes de Mindelo, mais reçoit désormais des musiciens du monde entier pour des concerts en plein air.

Le Kriol Jazz Festival est également un moment incontournable pour découvrir les artistes cap-verdiens comme Tito Paris. Cette manifestation se déroule à Praia sur l’île de Santiago.

Le festival Praia da Cruz sur l’île de Boa Vista regroupe des artistes cap-verdiens comme Fidjus di Codé di Dona mais également des musiciens étrangers pour des journées et des soirées musicales exceptionnelles.

Nos suggestions de voyage


8 jours / 7 nuits

Voyage au Cap Vert en famille : Tarrafal et les vallées vertes de Santo Antao

À partir de 510€

Découvrir
Silhouettes d'enfants jouant au foot sur la plage, Cap Vert